top of page
Rechercher

Théorie des cuillères : un éclairage sur notre énergie quotidienne

Dernière mise à jour : 30 août 2023



Writer lying. down to write at the Artist residency La Napoule
Quand j'ai peu d'énergie, je travaille à l'horizontale. Photo : Claire Dibble.

Connaissez-vous l’origine de la Théorie des Cuillères ? Elle a été élaborée par Christine Miserandino pour illustrer les défis énergétiques rencontrés par les personnes souffrant de maladies chroniques. Mais à mesure que j’explorais ce concept, alors que je me remettais de mon épuisement professionnel il y a quelques années, je me suis rendu compte de son applicabilité bien au-delà de ce contexte initial.


La « Théorie des Cuillères » suggère que nous commençons chaque journée avec un nombre défini de « cuillères » — une métaphore pour notre énergie et notre capacité à gérer les tâches et les stress. Chaque activité, qu’il s’agisse de répondre à un courriel ou de faire une course, nous coûte une cuillère. Pour une personne en bonne santé, les cuillères semblent abondantes. Cependant, pour quelqu’un avec peu d'énergie, la consommation de ces cuillères doit être judicieusement gérée.


Car une fois toutes les cuillères utilisées, notre réserve d’énergie journalière est épuisée. Peut-être que pour vous, prendre le métro vous coûte une cuillère, car vous aimez lire et regarder la foule. Peut-être que pour votre voisine, ça lui prend cinq cuillères, car les lumières et le bruit l’agressent. Chaque personne que je croise a aussi son propre set de cuillères, et que parfois, un peu d’empathie peut faire toute la différence.


Ce que j’aime dans cette théorie, c’est qu’elle offre une perspective concrète sur nos limites individuelles. Elle m’a rappelé qu’il est important de reconnaître ses limites et qu’il est tout à fait acceptable de dire non. Pourquoi certains jours, sans raison apparente, nous nous sentons-ils plus épuisés que d’autres ? Les cuillères nous offrent une réponse tangible.


Que vous soyez neurodivergent-e, hypersensible, artiste, ou simplement une personne naviguant dans les complexités du quotidien, cette théorie est une invitation à l’introspection. Elle nous encourage à être bienveillants envers nous-mêmes et à comprendre que chacun a son propre nombre de cuillères à gérer.


Ainsi, en ces jours où l’énergie semble manquer, souvenez-vous de vos cuillères. Et reconnaissez la beauté de cette métaphore : elle nous rappelle que prendre soin de soi n’est pas un luxe, mais une nécessité. 🥄✨


121 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page